Le suicide d’Ophélie dans Hamlet, la pièce de Shakespeare

La pièce de Shakespeare a fait l’objet de plusieurs commentaires par Jacques Lacan. En particulier dans Le désir et son interprétation en 1958 et L’angoisse en 1962. Je propose un commentaire suivi du texte de la pièce ainsi que les références analytiques éventuelles. En voici les chapitres :

Une sirène blanche, chantante et dangereuse

Une mort fangeuse

Les pieuses maquerelles

Cadavres, dépouilles et charognes

Vers et asticots

Ouvrir la cage et se casser le cou

Le suicide de l’amour fidèle

Le cri de la chouette

Le suicide d’Ophélie et le nom du père

Porter son souci

Les doigts de l’homme mort

Le saule

Le mot de la fin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *